« La photographie de rue c’est comme la pêche. Attraper un poisson est plus excitant que de le manger »

Thomas Leuthard

Ce travail qui s’est étalé sur plusieurs années, repose sur un protocole en quatre points : déambuler, photographier des personnes sans qu’elle s’en aperçoivent, adopter un format à l’italienne (vertical), déclencher en tenant l’appareil le long du corps sans jamais viser avec l’œil. L’idée était simple : non seulement que les personnes ne sachent pas qu’elles sont prises en photo afin de capter des attitudes, des corps et des situations naturelles mais surtout que je sois moi-même comme pris de court, contraint pour la prise de vue à une spontanéité sans le confort d’un cadrage à l’œil, ni le temps de réflexion d’un angle de vu plus approprié.
L’ensemble forment une sorte de recherche ethnographique de l’Homme Occidental en milieu public. Elles se divisent en deux périodes, la première plus ancienne composé d’Ektachrome et la seconde de tirage numérique.

The Doors _ People Are Strange. Extrait de l’album Stange Days. Elektra music (1967)